Naissance d’une maison de parfum : Jean-Michel Duriez

 

L’Étoile et le Papillon

Enjoy, Jean Patou dans les années 2000, quelques années plus tard Eau de Rochas, plus quelques très jolies haltes, chez Lacoste, Yohji Yamamoto, Escada et Dolce Gabana, ces parfums sont l’histoire de 30 ans de la vie professionnelle du « nez » d’exception, compositeur de parfums qu’est Jean Michel DURIEZ.

Il vient de créer sa maison, une maison sa parfums, elle crée des rêves et des histoires subtiles qui sentent merveilleusement bon. Jean Michel Duriez raconte des histoires avec des mots qui éveillent l’imagination, c’est un poète du parfum. Sa première boutique est éphémère, 39 passage Vivienne à Paris. Son premier parfum, l’Etoile et le Papillon, une histoire ou les contraires s’attirent et se rejoignent et ou tout est possible finalement. C’est l’amour qui gagne. Pour cette première création Jean Michel Duriez fait appel à l’artiste graffeur Noé Two pour créer le coffret en bois laqué, une série limité de 168 coffrets sur 4m2 : chaque coffret est unique, l’ensemble constitue une œuvre éphémère et magistrale, visible tout le mois de décembre.
Dans chaque coffret, un flacon en demie lune, ou plutôt, qui forme un D, la première lettre de Duriez, superbement designé par Pierre Dinand. Elégant, la couleur du parfum mise en valeur par la lumière donne envie de découvrir la fragrance : essence de rose turque, ylang, sental de Calédonie, cèdre texan, patchouli, accord de lichen.
Une ode à l’élégance, à la féminité, à l’intelligence. Tout ça dans un parfum ? OUI !

 

Le coffret de Noe Teo

Jean-Michel Duriez et son associé Guillaume Auffret

39 passage Vivienne – Paris