Dior Tokyo, le glamour fonctionnel de Dior par Raf Simons – Esprit DIOR Tokyo 2015

– Il est génial Raf, il faut le dire, il est génial ! Me dit Bernard Arnaud après le show extraordinaire de la collection croisière Dior 2015 sur le ring de Sumo de Kokigikan à Tokyo. Il avait de quoi être fier, heureux et détendu. Comme ses 1500 invités.

Dior_tokyo

Le défilé à fait un triomphe, » mieux que dans un château ont murmuré certains, ce qui a fait la joie du CEO, Sidney Tolédano.

Un grand moment de mode.

ESPRIT-DIOR-TOKYO-2015-SETUP-8

Un grand moment de mode .Le décor : une salle gigantesque carré, au centre le « ring » immense architecture métallique , jeu de lumières bleuté, sophistiqué, l’espace est blufant ,archi « zen » musique choisi par Michel Gaubert.

Les mannequins arrivent, comme dans un manga tout petites dans ce décor mais tellement visible: la première est rouge, longueur de jupe sous le genou, fluide et fermée par un zip jusqu’ au coup, la seconde bleu glacier, sous une manche courte de la même couleur que la robe une manche en sequins argent, des bottes de couleurs( citron, bleu …)à talons mi compensés, les mocassins porés à la japonaise avec des socquettes, les sac nouveaux très géométriques, très élégants.

Dior_tokyo_RedCrédit photo: Dior©DR

Des jupes courtes, sous pull glitter, surpiqures contrastées, tissus lavés, cirés, huilés, jacquard fleuri. La grande tradition japonaise sur le travail des matières flirt avec la tradition européenne boosté de fantaisie comme ces marcel de laine et ses trompe l’oeil de paillettes. On adore l’ampleur des manteaux, les mini robes de tissus travaillé comme du cuir, le travail un peu décalé sur la veste Bar (1947), la nouvelle proposition fourrure, les cirés long de couleur, zippés jusqu’au cou. Classique ?

Raf Simons détourne les classiques l’air de rien, il joue avec les codes maison et les maitrise de mieux en mieux, en prenant bien garde de ne jamais les cacher sous sa modernité « C’est peut être que je deviens Monsieur Dior » me lâche-t-il dans un grand sourire. Peut-être.
RAF Simons - Bernard Arnault -Defile Dior Tokyo Sydney Toledano -

Dior et le Japon en 5 dates:

1953 – Haute couture P/E 1953 La robe JardinJaponais
Brodée de cerisiers en fleurs et d’oiseaux.
1957 – Christian Dior présente à Tokyo sa collection sur 7 mannequins.
1959 – Christian Dior crée les trois robes civile du mariage de la Princesse Michito
1998 – Dior ouvre sa 1ère boutique à Tokyo
2014 – Défilé Pre fall A/H 2015 à Tokyo, ouverture d’une seconde boutique à Ginza et Exposition / L’Esprit Dior.

Bonnes Adresses à Tokyo.

Palace Hotel
1-1-1 Marunouchi,Chiyoda-Ku
Entre la gare et le Palais imperial, un Hotel quasi neuf,belles suites, ultra confort,très bon service.Très bon restaurant.

Tsukiji Jisaku Restaurant
14 / 19 akashi-cho, Chuo-ku.
Cuisine fine , gouteuse.

Hal Yamashita
9-7-4 Akasaka,Minato-ku
Cuisine Japonaise fusion, très raffinée_ le chef est un grand voyageur.

Uniqlo Ginza
5-7-7 Ginza, Chuo-ku
Le plus grand magazin de la marque
12 étage de shopping plaisir très abordable.

Nezu Museum
6-5-1 Minami-Aoyama
Minato-Ku
Un jardin magnfique et une des plus belle colection d’art Asiatique et de Kimonos.

M.O.T
Musée d’art contemporain 4-1-1 Miyoshi,Koto-Ku.
Magnifique batiment et très bons artistes japonais , vu là
3 Sam Francis superbe et rare.