Guo Pei 2017

Les inspirations de la créatrice chinoise Guo PEI sont aussi multiples que variés et donnent toujours à voir des défilés hypra spectaculaires. Cette saison ce sont les fresques de la cathédrale Saint Gall en Suisse qui ont inspirées Guo Pei pour le show de 25 janvier à la Consièrgerie à Paris ;

Portable ? On ne sait jamais et après tout pourquoi pas, certaines circonstances vaudraient bien ces petits chefs d’oeuvre divinement brodés.
Mis à part l’excès dans les volumes et certaines constructions la créativité est là, et la formule que j’utilise souvent « Le trop est l’ennemi du bien »  ne se justifie pas vraiment , ici, le trop met en valeur l’extraordinaire savoir faire des ateliers de la créatrice chinoise : excellence des constructions sophistiquées, broderies et passementeries de rêve, étoffes tissées sur mesure par Jakob Slaeffer. «  C’est fou » dirait Alain Afflelou.

Ce petit bout de femme si menue est aussi charmante qu ‘époustouflante. Extraordinaire la robe de Carmen Dell’Orefice.