Martin Margiela par Jonh Galliano

 

 

La collection de Haute Couture printemps-été 2017 de la Maison Martin Margiela par Jonh Galliano est inspirée par la culture du selfie, manie contemporaine qui fait fureur sur les réseaux sociaux, toutes catégories sociales confondues.

Les différents filtres qui servent à modifier la photo, à la retoucher, à corriger, que l’on ajoutent ou enlèvent au grès des résultats souhaités sont l’idée maitresse de cette collection. La technique, une des plus intéressante de cette saison haute couture, décortique le vêtement, pour révéler ou sublimer sa structure.

Jonh Galliano décompose pour mieux recomposer, un trench, une veste, une robe, un manteau. C’est étonnant, ultra contemporain.
Mention spéciale pour ce trench auréolé d’un nuage de tulle noir qui révèle un visage ( peut être Kate Moss ) sculpté à la main par l’artiste Benjamin Shine. Une trouvaille sublime qui – au dela d’un défilé de jolies robes brodées à la main – donne à la haute couture sa réalité aujourd’hui et fait toujours d’elle via cette innovation et cette créativité, une exception française.