PAP F/W 2018 – 2019

Le shopping de Marie-Ange

Terminée la fashionweek du PAP, F/W 2018 – 2019. 80 défilés, je n’ai pas assisté à tous, mais j’ai tout vu, merci internet. On évite ainsi les bousculades et le manque d’éducation de certains blogueurs, journalistes ou photographes, c’est fatigant à la fin. L’élégance ce n’est ni de faire, ni de porter une jolie robe, c’est une attitude qu’apparemment beaucoup ignore. Tant pis pour eux, mais dommage pour les créateurs. On ne va pas s’énerver pour ça. L’ambiance était soit un peu terne, soit hystérique. Rassurez vous il y avait quelques pépites qui ont fait mon bonheur et mon émerveillement. Bref, je ne retiens que les robes qui me donnent envie d’inventer la vie qui va avec …

Lutz Huelle

Cette collection était parfaite, comme j’ai du mal à choisir, je prend tout et, si nécessaire je me changerai Trois fois par jour. Trop beau!

Poiret

Tellement intelligent, tellement féminin que je ne résiste pas à certains modèles. On verra ou les porter !

Ce n’est pas parce qu’ils ne figurent pas dans cette liste que je n’ai pas vu les défilés, c’est simplement que tout ne me fait pas rêver, ou que je ne comprend pas le propos, ou que je n’aime pas du tout la proposition ou simplement que ce n’est pas pour moi et mon style de vie. Je suis  quand même un peu perplexe du message contradictoire de Maria Grazia Chiuri chez Dior, qui dit non, mais au fond dit oui avec ses robes transparentes qui laissent voir culottes et soutient gorges… Est ce que la mode et Dior sont fait pour ça ?