UNU, LE SCOOTER ELECTRIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION,

L’idée d’unu est venue aux amis d’école Elias Atahi et Pascal Blum en 2012, pendant leurs études en Asie. Leur ambition était de rendre accessible à tous la ville dans son intégralité. En collaboration avec Mathieu Caudal, qui avait travaillé auparavant pour MAN et Volvo, l’équipe ne mit que dix mois après sa constitution pour lancer un scooter électrique abordable et certifié TÜV, ressemblant à une Vespa, avec une autonomie de 50 km et une batterie portable. unu rompt de manière radicale avec les modèles de vente existants.

Comme dans le cas de Tesla, les fondateurs vendent leurs scooters électriques sans intermédiaires, mais en faisant appel à des « pionniers », c’est-à-dire des ambassadeurs de la marque, avec lesquels les personnes intéressées peuvent convenir d’un rendez-vous pour faire un essai. Les scooters sont configurés en ligne et livrés directement de l’usine au pas de la porte du client. Grâce à ce concept, les fondateurs d’unu ont figuré sur la liste 30 Under 30 du magazine Forbes qui sélectionne parmi les jeunes entrepreneurs européens les plus prometteurs.

La première génération de produits ayant mis l’électromobilité à la portée du grand public, la deuxième génération devrait à l’avenir faire l’objet d’une interconnexion, selon la conception des fondateurs, afin depermettre l’utilisation de véhicules unu comme un service de mobilité.