Paquet cadeau, art du santon et fête des papilles – Nec Plus Ultra 401

En plein préparatifs de fêtes de Noël, accordez vous une pose de quelques minutes.

 

 

Dans ce nouveau numéro du magazine de l’art de vivre Nec plus Ultra, un cours de pliage pour réussir la mise en beauté des cadeaux que l’on offre, touche personnelle ou message subliminal, l’art d’offrir chez les japonais est plus qu’un tour de main parfaitement maitrisé. Il y a certains secrets qui sont dévoilés dans ce reportage sur l’art du pliage japonais.

 

 

L’art du santon est né à Marseille au lendemain de la révolution. Les églises fermées, la population qui ne pouvait voire les crèches que dans ces lieux consacrés se mirent à les confectionner en créant les personnages avec de la terre, et en cachette, jusqu’à ce que Monsieur Jean Louis Laguel eu l’idée d’en créer et de les vendre. C’est le premier santonnier, mais le premier qui eut l’idée d’installer une crèche dans une église est Saint François d’Assises en 1223. Une crèche vivante. La tradition se perpétue dans le sud de la France, aux personnages de la nativité on ajoute des figurines représentant les gens du village, l’histoire évolue avec l’époque. Un très joli savoir faire.

 

 

Ces fêtes de fin d’année sont évidemment la fête des papilles, un festival de recettes pour cuisiner foies gras, dindes ou chapons envahissent écrans de télévision et magazines. Nous avons rencontré un jeune chef très créatif, ça peut donner quelques idées à la maitresse de maison pour surprendre ses convives. ( pardon les canards, oies, dindes, chapons et les saumons )